Actualités

18/01/2019 - Travaux au port de Cassy

Le SMPBA informe les usagers :

 

Les travaux de réhabilitation du port de Cassy viennent de débuter.

-   Les travaux dureront jusqu’à cet été.

-   Des bateaux ont déjà été déplacés aux pontons A et B et certains sur le ponton C seront à déplacer ponctuellement au printemps.

-   Du 28 janvier au 2 février : Réalisation des enrochements hourdés près de la cale de mise à l’eau ce qui engendrera sa fermeture complète.

-   Le parking situé devant les pontons A et B mais également le parking remorque sont neutralisés ainsi que le sentier du littoral le long des quais durant le temps des travaux. Utiliser le parking situé le long de la plage.

18/11/2018 - Réunion du Comité Consultatif de la Réserve Naturelle Nationale du Banc d'Arguin

Suite à la réunion du Comité Consultatif de la RNN du 7 Novembre, nous avons pu recueillir les informations suivantes :

- l’évolution de la superficie du Banc d’Arguin depuis ces dernières années est pratiquement stable. Les terres émergées aux marées hautes de coefficient 45 étaient en 2014 de 150 Hectares et en 2017 elles sont de 167 hectares. A noter qu’en mars 2012 elles ne représentaient que 36 hectares. Le banc d’Arguin a tendance à s’affiner dans sa partie nord.

- en 2017 la colonie de Sterne Caugec s’est installée sur la même dune que l’année précédente située dans la ZPI (Zone de Protection Intégrale) ; 2900 couples de sternes ont été dénombrés lors du comptage annuel. En légère augmentation par rapport aux années précédentes (2015 et 2016). Il est à noter que 400 poussins ont été prélevés par le milan noir et par les goëlands.

- en 2017, près de 200 000 limicoles ont été dénombrés sur le Bassin d’Arcachon, soit plus de 30 000 oiseaux de plus que l’année précédente et plus de 120 000 par rapport à 2014.

- fréquentation plaisance : sur les mois de Juillet et d’Août la fréquentation des bateaux au Banc d’Arguin a été en moyenne de 250 bateaux par jour (relevé journalier à 15h). Il n’y a pas eu en 2018 de problèmes ou d'incidents particuliers entre les plaisanciers et les gardes de la réserve et la police maritime.

Les natures d’infraction les plus importantes ont été : le stationnement et la circulation interdite des personnes dans la ZPI et la vitesse de navigation supérieure à 5 nœuds (en dehors de la zone médiane). Il a été constaté 8 infractions qui ont donné lieu à des verbalisations ou retraits de permis.

La prochaine réunion, prévue en février 2019, analysera les périmètres de la ZPI et des zones de mouillage, notamment en prenant en compte les éventuels mouvements du Banc.

4/11/2018 - Publication du rapport 2012-2017 de l'IFREMER sur le suivi hydrologie et phytoplancton

L'IFREMER vient de publier son rapport sur le suivi "hydrologie" et "phytoplancton" sur les années 2012 à 2017 du périmètre Adour-Garonne.

4 lieux de prélèvements sont concernés pour le Bassin d'Arcachon, 3 à l'intérieur du Bassin (voir carte ci-contre) et 1 dans la passe Sud (bouée 7).

Les prélèvements sont faits mensuellement à la pleine mer. Les mesures concernent la flore, la chlorophyle, la température, la salinité, la turbidité et les nutriments (ammonium, nitrate, phosphate, ...).

Des graphiques annuels par lieu de prélèvement sont réalisés (voir ci-dessous celui de Comprian).

Globalement les eaux Adour-Garonne sont plutôt en bon état (voir tableau synthèse ci-dessous), mais l'intérieur du Bassin d'Arcachon peut mieux faire !

Télécharger le rapport complet 2018 ifremer suivi hydrologie et phytoplancton (2.75 Mo)

26/09/2018 - Banc d'Arguin - Clarification des conditions de mouillage par la PREMAR suite recours CAUB'ARC

La CAUB'ARC avait déposé un recours gracieux auprès du Préfet Maritime à cause de l’article 3 de l’arrêté "mouillage" dans la RNN d’Arguin qui laissait libre cours à une interprétation en défaveur des usagers.

cid:image002.png@01D45252.B89E6050

 

La rédaction du texte pouvait laisser penser que c’était dans TOUTE la RNN (sauf les ZPI bien sûr) que le stationnement lié au débarquement ou l’embarquement de personnes était limité à une "courte durée". Le risque, à l’issue des délais  légaux de recours, était que cette interprétation permette aux agents chargés de police d’interdire définitivement le stationnement dans la zone de mouillage autrement que pour la courte durée du débarquement des passagers.

 

Le Préfet Maritime a ainsi précisé que cet article ne concernait effectivement que les stationnements en dehors des zones de mouillages (et pour les non-professionnels).

 

En cela, la démarche de la CAUB’ARC a permis d’éviter une longue procédure de recours contentieux qui aurait conduit certainement à la même conclusion mais aurait énormément perturbé la quiétude des visiteurs, aurait dégradé davantage l’accueil des visiteurs et, quelque part, la notoriété touristique donc économique d’un de nos fleurons du Bassin.

 

De plus, la CAUB'ARC a demandé que l’évolution de la réglementation intègre prochainement les espaces émergés plus au sud de la limite de mouillage, au droit du Petit Nice, pour faciliter l’étalement des stationnements.

 

14/09/2018 - Enquête publique sur la création et l'exploitation d'une UGS (Unité de Gestion des Sédiments) à Arès

Du 3 septembre au 3 octobre, une enquête publique est ouverte afin de recueillir l'avis du public sur la demande d'autorisation déposée par le SIBA pour créer et exploiter une Unité de Gestion des Sédiments (UGS) sur Arès.

Le SIBA privilégie le principe du stockage à terre des sédiments de dragage. C'est-à-dire que les sédiments sont entreposés dans des bassins de décantation et de stockage, catégorisés ICPE. Une fois secs, les sédiments sont évacués, dans un délai de trois ans maximum, pour être réutilisés (pistes explorées : support de culture, épandage en forêt, remblai,...).

Aussi le SIBA souhaite créer, aménager et gérer une installation de transit (UGS) de 8ha sur la commune d'Arès qui permettrait de libérer les bassins de leurs sédiments et d’envisager la programmation des travaux de dragage de manière plus rapprochée.

Voir le site du SIBA

Voir l'article sur InfoBassin

Tout un chacun peut déposer un avis pendant l'enquête. Amis plaisanciers du Bassin, n'hésitez surtout pas !

Pour cela, plusieurs options
- soit en Mairie d'Arès sur le registre spécifique,
- soit par courrier à l'attention du Commissaire Enquêteur M.Francis Clerguerou, "Enquête Publique SIBA", 7 rue Pierre Pauilhac, 33740 Arès,
- soit par mail à l'adresse sp-arcachon-enquete-publique@gironde.gouv.fr

Voir le dossier d'enquête publique sur le site de la Préfecture

29/08/2018 - Réponse de la CAUB'ARC à l'article de La Dépêche du Bassin du 16 août sur le Banc d'Arguin

18/08/2018 - Le Massurat, son histoire, ses évolutions possibles

Le Massurat est ce ruisseau qui débouche dans le chenal de Fontainevieille, en aval du port.
Dans une étude de 2017, le SIBA a étudié, à travers l'histoire du Massurat, les différentes hypothèses pour améliorer la sécurité et l'hydraulique de son cours.

Voir ci-dessous l'introduction du rapport.

Téléchargez le rapport complet 2017 rapport Massurat SIBA (3.38 Mo)

Vous êtes le 91867ème visiteur
Logo